Les 6 domaines de l'affirmation de soi

Sud Radio, la Minute du Coach.

 

Pablo: Bonjour Fabian, bonjour à tous.

Fabian: Bonjour Pablo, bonjour à tous.

Fabian Delahaut, votre coach, Sud Radio.
Alors aujourd’hui, on va parler des 6 domaines de l’affirmation de soi. C’est quoi l’affirmation de soi ?

L’affirmation de soi…

C’est une histoire de confiance ?

Oui, c’est lié en tout cas. On parle également d’assertivité. Ça vient du français : une assertion, une affirmation. « To assert » en anglais, affirmer.
Et une personne assertive, une personne qui cultive l’affirmation de soi, est une personne qui base cette affirmation de soi sur le respect.
Le respect de quoi ? Je te le donne en mille, Pablo : Le respect de mes droits et désirs et le respect des droits et désirs de l’autre.
Mais j’insiste sur l’ordre, sur la chronologie. Je vais d’abord respecter mes droits et désirs : apprendre à les communiquer. Et respecter les droits et désirs de l’autre et donc apprendre à bien l’écouter, à être en empathie avec lui, c’est-à dire à bien le comprendre.

Est-ce que l’affirmation de soi passe aussi par une posture, physique ou pas ?

Oui, bien sûr, on en reparlera d’ailleurs lors d’autres capsules. Effectivement, le fait de choisir des postures de confiance, cela permet de créer de la confiance. Autrement dit, nous mettrons de l’assurance dans nos actions pour avoir de l’assurance dans nos pensées.
Mais le thème du jour c’est bien les 6 grands domaines de l’affirmation de soi.
Et les 2 premiers risquent de te surprendre, ainsi que nos auditeurs. Les 2 premiers sont relatifs aux compliments.
Est-ce que j’offre des compliments ? Premier domaine de l’affirmation de soi.
Est-ce que je suis capable de recevoir un compliment et comment reçoit-on un compliment, Pablo, à ton avis ?

Comment le reçoit-on ? Avec beaucoup de plaisir.

Oui. Par exemple, en disant “Merci, ça me fait plaisir”. “Merci, ça me touche”. Aussi simplement que ça. Mais si je te dis un compliment et que tu dis « oh non, je ne fais que mon travail »...
Si je te dis que tu as un très joli foulard : “C’est le premier qui m’est tombé sous la main ce matin quand j’ai ouvert la garde-robe”,
ce n’est pas une manière assertive de recevoir le compliment.
Premier domaine : “est-ce que j’offre des compliments ?”
Deuxième domaine : “comment vais-je les recevoir ?”
Troisième domaine : “suis-je capable de délivrer une critique ?”
Par exemple, dire à quelqu’un qu’il “pue le poney” ..., ce sont des choses qui arrivent malheureusement...

Il faut oser.

Oui, il faut oser, il faut cultiver le courage, effectivement. Mais surtout, il y a une manière de le faire. Toujours basée sur ce socle qu’est le respect.
Je peux quasiment tout te dire, mais pas n’importe quand et certainement pas n’importe comment.

Pas n’importe comment.

Oui effectivement, donc le choix du ton que vous employez est déterminant. D’ailleurs je te fais remarquer, ainsi qu’à nos éditeurs, que souvent, vous entendrez quelqu’un vous dire “De quel droit me parles-tu comme ça ?”. Mais rarement “De quel droit me dis-tu ça ?”.
Donc c’est bien le ton.

C’est la façon.

Oui, c’est la façon qui est gênante. Si c’est tout entier dans le respect, si je te dis que tu ne sens pas bon, mais que je le dis d’une certaine manière - je ne veux pas expliquer ça aujourd’hui - et que c’est complètement respectueux et élégant et bienveillant - ce que j’appelle la règle REB, Respect Elégance Bienveillance - alors tu seras certainement, toi, capable, si tu es également quelqu’un d’assertif, de recevoir mon message et d’en faire quelque chose.

Numéro 4 !

Le numéro 4, c’est bien ça ! Est-ce que je peux recevoir la critique et la recevoir d’une manière élégante en la prenant comme un feedback constructif ?

L’accepter.

L’accepter ... enfin l’accepter ou pas d’ailleurs. Et en faire quelque chose mais ne pas monter sur mes grands chevaux quand je la reçois.
Et les 2 derniers domaines sont relatifs à la demande.
Est-ce que je vais oser demander quelque chose à quelqu’un ?
Et quand on va me demander à moi quelque chose, oserai-je dire, le cas échéant, “Non” ? Oserai-je poser mes limites ?
Si vous êtes capable de faire tout ça, alors vous avez une grande assertivité et une grande affirmation de soi. C’est ce que je vous souhaite.

Alors pas de panique. On a eu beaucoup d’informations à vous communiquer dans cette séquence, mais vous pouvez la réécouter dès à présent Sud Radio.be.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *