Que faire dans la "tempête" ?

Sud Radio, la minute du coach.

 

Pablo :  Merci de voler avec les aigles en notre compagnie, avec Fabian surtout, sur Sud Radio. Bonjour Fabian !

Fabian :  Salut Pablo !

Que faire quand vous êtes dans la tempête ?
C’est quoi être dans la tempête ?

C’est quand on est face à la difficulté, face à un gros challenge. Quand on est émotionnellement très perturbé. Quand on vit une espèce de tsunami émotionnel. On n’a plus tellement le contrôle de soi.
Alors qu’est-ce qu’on fait dans ces moments-là ?
Et bien une anecdote

Lâcher prise peut-être ?

Oui, effectivement, on y arrive, mais le lâcher-prise c’est encore très conceptuel. Ce que je vais proposer aux auditeurs, c’est quelque chose de très concret.
Il y a des années, j’avais en formation un très jeune pilote d’avion-cargo.
Et à un moment donné, j’aborde le thème du relâchement.
Tu dis lâcher-prise, relâchement, c’est quand on est détendu.
Comme dirait Roger Federer : “Relâché mais concentré”.
Pas le relâchement comme un adolescent lymphatique qui se déplace avec peine.
Donc j’aborde le thème du relâchement.
Et ce pilote me dit : « Et bien oui, ça, dans mon métier, c’est normal. Si tu es confronté à une tempête, le réflexe pour le pilote dans la tempête, c’est “fffff”»
Donc le relâchement complet.
Et comment on parvient au relâchement ? En respirant.
La respiration dite basse ou la respiration dite diaphragmatique.
Ce qui se passe, c’est que quand vous êtes justement confronté à une difficulté, vous avez tendance à tout bloquer, à vous crisper.
Et quand on est crispé, on est toujours mauvais.
Quand vous êtes envahi par un tsunami émotionnel, toutes vos décisions sont mauvaises.
Même si le tsunami émotionnel est positif, votre décision sera mauvaise.
Le conseil, la séquence que je propose donc aux auditeurs est la suivante :
1- me concentrer sur ma respiration, oublier tout le reste. Je me concentre pour respirer de façon basse. Donc je vais littéralement utiliser mon diaphragme, respirer comme un chanteur, comme un acteur.
2- je pense à mon objectif, je fixe mon objectif. En fait, qu’est-ce que je veux dans cette situation ?
3- je trouve le moyen de l’atteindre.
Je vous donne un exemple très concret.

Pour prendre la bonne décision.

Exactement, un exemple très concret.
Vous recevez un email qui vous est très désagréable et vous avez immédiatement envie de répondre, de lui envoyer un de ces …
Mon conseil : surtout attendez quelques heures, voir 24 heures.
La tension sera retombée. Réfléchissez à votre objectif et écrivez les mots qui cette fois seront justes et non pas simplement l’épanchement de votre colère.

Merci beaucoup Fabian pour ces précieux conseils.

Avec plaisir.
À bientôt.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *