C’est quoi l’amour ?

 

Sud Radio, la Minute du Coach

 

Pablo :  Bonjour Fabian.

Fabian :  Bonjour Pablo

Bienvenue sur Sud Radio,
C’est quoi l’amour ?

Précisément, cette Minute du Coach s’adresse aux couples ou à ceux qui bientôt seront en couple.
Je ne suis pas sûr d’avoir la réponse mais, étant diplômé en philosophie, je peux vous dire la définition de Platon.
Il fait parler Socrate dans un livre fameux qui s’intitule “Le Banquet”.
Je vous la fait très courte.
Si vous êtes philosophe et que vous écoutez cette chronique vous allez sans doute vous dire “Mon Dieu, comme il prend de forts raccourcis !”
Mais ce n’est pas grave. Je vais assumer complètement.
L’amour, selon Platon, c’est le désir.
Le désir, c’est le manque.
Et quand le manque est comblé, le désir s’éteint et l’amour aussi.
Et Platon, dit André Comte-Sponville, qui est un philosophe français contemporain, a toujours raison !
Si donc, Madame, Monsieur, après 15 ans d’union, votre compagnon, votre compagne, vous dit “Je t’aime comme au premier jour”, c’est magnifique, c’est très mignon.
Mais c’est un mensonge
Alors, Platon ayant raison, qu’est ce qu’on fait avec ça ?
Songez-y. Si votre enfant reçoit un cadeau, à la Saint Nicolas par exemple, il est tout excité mais est-ce que quelques jours plus tard il n’a pas tendance à laisser son jouet traîner dans un coin de sa chambre ?
Le manque est comblé.
Et d’ailleurs, dans une culture, la nôtre, où on a de plus en plus ce que l’on souhaite
immédiatement, les enfants manquent de manque.
Nous manquons tous de manque.
Est-ce que ça fait du sens ce que je dis là ?

Oui.

Très bien.
Alors, qu’est ce qu’on fait de ça avec le couple ?
Ce que je vous propose, c’est de renouveler le manque.
Moi, par exemple, je suis un fan inconditionnel de la mousse au chocolat de ma mère, qui écoute certainement cette chronique, c’est la meilleure mousse au chocolat de la galaxie !
Je vous jure. J’ai tout essayé, il n’y a aucune mousse qui arrive à la cheville de celle de ma mère.
Mais voilà, si j’en mange à chaque repas, sûrement je finirai par ne plus pouvoir la voir.
Il n’y aurait plus de manque.
Sachant cela, on peut maintenant suivre la route d’Aristote et de Spinoza.
Platon, Aristote : IVe siècle avant JC.
Spinoza : XVIIe siècle. Ça se passe en Hollande. Spinoza, considéré comme le philosophe du bonheur.
Que dit Aristote ? Et la phrase est majuscule.
Aristote dit : “Le désir est l’unique force motrice.”
Spinoza : “Le désir est l’essence-même de l’homme.”
La question que je pose, à vous qui êtes en couple :
“Est-ce que, étant en couple, vous écouter, vous êtes à l’écoute des désirs de l’autre ?”
Somme toute, être dans cette relation-là, même une relation d’amitié, c’est être, d’une certaine manière, le professionnel des désirs de l’autre.
Je vous donne un indice qui, je crains, va être très éclairant.
Quand arrive la date d’anniversaire de votre compagnon, de votre compagne, de votre meilleur ami et que vous lui demandez : “Tu me donnes ta liste de cadeaux ?” …
Demander la liste de cadeaux, c’est une façon de dire : “Tu n’es pas assez important pour moi, au point où j’aurai envie de me creuser la tête et de t’écouter suffisamment pour sonder tes désirs.”
Je vous invite à sonder les désirs des personnes que vous aimez, que vous voulez choyer.
Et, cerise sur ce gâteau, sondez et scrutez vos propres désirs.
Soyez à l’écoute de vos propres désirs.
N’écoutez pas le désir des autres, n’écoutez pas ceux qui veulent plaquer sur vous leurs propres fantasmes.
Vivre sa vie, être l’acteur de sa propre vie, c’est d’abord écouter ses propres désirs.

Merci Fabian.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *