Quels sont les 7 secrets pour entretenir votre flamme sacrée ?

 

Sud Radio, la Minute du Coach.

 

Pablo :  Bonjour Fabian !

Fabian :  Salut Pablo !

Bienvenue sur Sud Radio, pour ce rendez-vous sacré que les auditeurs suivent avec grande attention. Quels sont les sept secrets pour entretenir votre flamme sacrée ? Justement !

Les 7 secrets, Pablo, je les ai reçus il y a quelques années d’un de mes mentors, qui s’appelait John Desloover et qui nous expliquait comment faire en sorte que notre vie soit excitante, exaltante, épanouissante, riche et il nous a proposé sept secrets que je partage maintenant avec vous.
Le premier secret c’est de le décider.
Je décide de vivre avec la flamme sacrée. C’est un choix personnel que je peux affirmer haut et fort, l’exprimer verbalement.
Et deuxième secret, qui m’importe énormément : Personne ne m’en empêchera.
Et là je vous invite à réfléchir à ce qui se passe quand vous allez à la mer par exemple et que vous vous amusez à attraper des crabes et à les mettre dans un seau.
Est-ce que vous avez déjà vérifié que quand un des crabes essaie de sortir du seau, il s’en trouvera bien quelques autres pour aller le rechercher et le ramener au fond du seau.
Et bien les êtres humains, c’est parfois comme ça. Quand ils observent que l’un d’eux tente de sortir du marasme, après tout on est tellement bien, tous ensemble dans la gadoue, autant aller le rechercher.
Surtout ne vous laissez pas faire et ne soyez pas non plus celui qui va aller rechercher le crabe qui tente de s’extirper du seau.
Le troisième secret semble assez anecdotique, assez anodin.
Cette fameuse histoire : je regarde le verre à moitié plein plutôt que le verre à moitié vide.
C’est des choses qu’on entend tout le temps. Ce qu’on sait moins, en général, c’est que l’homme n’est pas câblé pour observer, regarder, être attentif aux opportunités.
Nous sommes beaucoup plus câblés pour détecter les menaces. Notre survie est à ce prix donc…

Comme un radar !

Oui, une espèce de radar effectivement.
J’aurai l’occasion d’y revenir dans une prochaine Minute du coach.
Donc dire : “C’est facile de regarder le verre à moitié plein” ; non.
C’est facile de le dire mais ce n’est pas forcément facile de construire ce réflexe-là.
Quatrième point, c’est aussi un point qui m’est cher.
Perfectionnez-vous sans cesse. “Je me perfectionne sans cesse”, c’est un genre de phrase que vous pouvez aussi affirmer.
Ne vous contentez pas de ce qui est bien. On dit que le bien est l’ennemi de l’excellence.
Ce n’est pas parce que c’est bien, ce n’est pas parce que votre vie est bien, chouette - j ’ai une petite vie sympathique, une jolie voiture dans mon allée de garage, un joli labrador, une jolie tortue Caroline - je peux quand même chercher encore et toujours à atteindre les étoiles, à escalader des sommets.
Ce qui veut dire : me mettre en danger.
Je pense vraiment qu’une des grandes richesses de la vie…
J’entendais récemment le philosophe Alain Badiou à qui on posait la question « c’est quoi la vraie vie ?»
Il a répondu : “La vraie vie c’est quand vous parvenez à réaliser des choses que vous ne vous sentiez pas capable de réussir.”

Donc sortir de sa zone de confort ?

Complètement, sortir de sa zone de confort.
Explorer ce que certains appellent la zone d’effort, ce qu’on peut renommer “zone de magie”.
C’est autrement plus encourageant car le grandiose n’existe que dans cette zone-là. Certainement pas dans la zone de confort.
Exécutez vos décisions et osez le risque que le suiveur n’ose pas. On peut se demander ce qu’est la différence entre un leader et un suiveur.
Alors, la littérature abonde sur cette matière.
Mais en réalité, John Desloover nous disait : « Le leader n’a pas besoin des autres pour être motivé ».
Il entretient - d’où l’expression de la flamme sacrée - il entretient sa propre flamme. Un peu comme si on disait que le soleil n’a pas besoin d’un autre astre pour être éclairé et pour être réchauffé.
D’accord, Pablo ?

Evidemment ! Je suis pendu à tes lèvres, Fabian.

Ça me touche, merci beaucoup.
Et alors, ça aussi c’est un point important, c’est la sixième clé ou le septième secret : je ne cherche pas à tirer avantage de deux systèmes à la fois, en même temps. C’est un véritable symptôme d’échec.
Je prends un exemple tout simple.
Je ne peux pas à la fois engouffrer un sac de frites mayonnaise, une mousse au chocolat ... même si celle de ma mère est particulièrement extraordinaire.

Délicieuse !

Oui, elle est vraiment… ça c’est un sommet de gastronomie.
… et en même temps vouloir des tablettes de chocolat. Donc si j’ai la mousse, je n’ai pas les tablettes. C’est un choix.
Je ne peux pas espérer devenir extrêmement riche si je travaille dans une administration publique par exemple. On sait que 80% des gens qui sont vraiment riches sont des créateurs d’entreprise, sont des entrepreneurs.
Et septième secret, Pablo : J’agis ! Go, go, go !

Comme Goldorak,

Exactement, Goldorak Go ! Et, auditeurs de Sud Radio : Go !

Beaucoup d’informations dans cette Minute du Coach.
N’ayez aucune crainte, vous pouvez la réentendre sur sudradio.be

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *