Je me fous de votre expérience

 

Sud Radio, la Minute du Coach !

 

Pablo :  C’est parti pour une nouvelle émission Minute du Coach, sur Sud Radio, avec notre spécialiste Fabian Delahaut.
On fait quoi d’ailleurs depuis le début de cette séquence ?
Elle a pour but de faire quoi, cette émission ? D’améliorer le quotidien des gens ?

Fabian :  Oui, de leur permettre de prendre du recul sur comment ils fonctionnent, sur comment ils vivent et sur qui ils sont.

Et pourtant tu t’en fous de leur expérience ?

Oui complètement !
Alors, votre expérience, je m’en tape ! Vous n’imaginez même pas à quel point je m’en tape !
Il y a une formule qui me navre et qui me gave : “Ça viendra avec l’expérience. Oui, ça va venir avec l’expérience, c’est normal.”
“Oui, ce joueur de foot, il a de l’expérience, ça se voit sur le terrain.”
Ce sont des conneries ! Pardonnez-moi l’expression, un instant de vulgarité est vite passé.
Pour quelle raison ? Et bien je vais te le dire, Pablo !

C’est les coups de gueule ça !

Oui, non, ce n’est pas tellement un coup de gueule, c’est une alerte.
Si l’expérience suffisait à nous rendre meilleurs…
Je fais à peu près 60 000 bornes par an en voiture. J’ai un peu d’âge, donc ça fait un paquet d’années que j’ai eu mon permis. Vous imaginez depuis que je roule, j’ai accumulé des millions de kilomètres.
Est-ce que pour autant je me mêle d’aller faire une course de rallye ou de Formule 1 parce que j’ai tellement d’expérience, que je suis un pilote de génie ?
Absolument pas !
J’ai à peine plus de qualité comme pilote qu’il y a 20 ans. Je ne me suis pas amélioré d’un iota.
Ça fait des décades que je tape sur mon ordinateur, est-ce que je tape mieux et plus vite ?
Pas du tout ! Je ne tape ni mieux ni plus vite.
Et quand j’ai commencé à jouer au tennis tout seul, au bout d’un an, j’avais certes beaucoup plus d’expérience qu’un an plus tôt, mais je frappais de face, j’avais une prise de coup droit quand je servais.
Et j’ai pris un prof qui a dû nettoyer tout ça.
C’était plus compliqué pour lui, à la limite, que de repartir de zéro.
Donc, il faut arrêter de se réconforter en disant : “Avec l’expérience, ça va venir”
Aujourd’hui, je ne suis pas tellement un amant inspiré.
Je ne fais pas très bien l’amour mais quand j’aurai eu quelques conquêtes, que j’aurai passé quelques nuits sympathiques ..

Ça ira mieux !

Ça ira mieux, je deviendrai un meilleur amant. Mais arrêtons les bêtises. Pas du tout. Lisez des bons livres, il y en a ! Notamment sur cette question, mais je ne vais pas m’appesantir là-dessus.
Mais surtout, formez-vous et travaillez !
Même si je n’aime pas le mot “travail”. J’ai déjà expliqué que je préférais dire “jouer” par exemple.
En somme, c’est le travail qui fait la différence, ce n’est pas l’expérience !
Et c’est tellement facile de se camoufler derrière, qu’une fois encore, ça nous dédouane de fournir un minimum d’efforts.
Toi et moi, Pablo, nous aimons les chevaux.
Nous avons déjà rencontré dans notre vie des cracks.
Mais nous savons aussi tous les deux qu’un crack, un cheval qui vaut des dizaines de milliers d’euros, voire des centaines de milliers d’euros, quand tu le mets dans une prairie, il ne fait pas son footing tous les matins pour entretenir sa condition physique. Il joue un peu, il mange beaucoup et deux mois après il a une panse de cheval de prairie.
Ne soyons pas comme les chevaux, mais volons avec les aigles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *