Adieu les To-Do listes

 

Sud Radio, la Minute du Coach.

 

Pablo :  Bonjour Fabian.

Fabian :  Bonjour Pablo.

Fabian, formActeur, chanteur, détricoteur aussi.
Souvent il vient casser mes arguments.
Alors aujourd’hui, adieu ou à bas les “To-Do List”.
Je m’accroche à mes “To-Do list”, tous les jours.

Je me suis accroché longtemps aux To-Do list mais plus j’avance, plus je suis inspiré par la loi de Pareto que j’ai déjà évoquée ici même.
Cette loi qui nous dit que 20% de nos efforts donnent 80 % de nos résultats
On peut aller beaucoup plus loin, on peut “parétiser” Pareto et se dire que 4% des efforts donnent 96% des résultats.
Donc on peut aller très loin et toujours chercher à être d’une efficience extrême.
L’efficience étant, pour rappel, la capacité d’en faire beaucoup avec peu.
Est-ce que je suis capable de fournir un petit effort qui va générer un gros résultat ?
Quand on est imbibé de ce type de pensée et que ça se transforme en pratique, alors on dit “À bas les To-Do list.”
Pourquoi ? Pour quelles raisons ?
Ça a des côtés intéressants les To-Do list. J’ai une cliente, par exemple, qui m’expliquait récemment que pour elle, chaque fois qu’elle barre un élément de sa liste, puisqu’elle a accompli la tâche…

C’est jouissif ?

Voilà, elle parlait d’orgasme. Un orgasme pas très cher, j’en conviens. Il faut probablement avoir pas mal de sous-vêtements avec soi pendant la journée. Trêve de plaisanteries salaces.
L’idée est plutôt, toujours en visant l’essentiel, en cherchant à devenir quelqu’un d’extrêmement efficient et donc aussi extrêmement efficace, non pas d’écrire une série de choses à faire mais une seule chose à faire.
Cette chose, cette tâche, cette action, cette mission qui va générer un énorme retour sur investissement.
Et tant qu’elle n’est pas accomplie, il n’y a pas de salut.
Alors vous deviendrez quelqu’un d’extraordinairement efficient.
Être un aigle, c’est ça.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *